Des pages de catégories plus rapide : La méthode de la sur-segmentation

Pour faire suite à l’article sur l’Amélioration de la Performance par l’Arborescence, une seconde méthode sur le même sujet est proposé. Cet autre article introduit le point de vue beaucoup plus reculé du travail, en amont, de réduction du temps de chargement. Ici, nous étudions une seconde réflexion sur la hiérarchisation des pages pour l’optimisation d’un site web.

 

Récapitulatif.

Si vous n’avez pas lu la première méthode sur la réduction du temps de chargement d’un site par l’arborescence, synthétiquement, l’objectif est de, non pas réduire le temps de chargement, mais le supprimer de quelques pages.

Par le biais de la compilation de catégories et donc de pages, le temps d’attente de l’internaute se voit réduit grâce à une réduction du nombre de pages à charger.  Ici, et à l’opposé de la compilation de catégories, le but est d’alléger au maximum le poids des pages lourdes que sont les pages de catégories de produits.

 

Methode #2 : Segmenter et re-segmenter son offre

À l’inverse de la méthode #1 d’optimisation de performance web par le système de filtre produits, le principe consiste à multiplier le nombre de page en segmentant à “l’extrême” son catalogue produit.

Cette sur-division de catégories de produits a le même but que les filtres, utilisés sur certains sites d’e-commerces. Seulement, l’internaute navigue parmis le menu, soit par des sous-menus déroulant au hover ou au clic, à travers un grand nom de mini-catégories ciblées. Cependant, ces dernières sont segmentées selon l’éditeur (le site) et non selon un choix utilisateur (système de filtre avec cases à cocher).

 

Avantages et Inconvénients :

Effectivement, c’est un choix à double tranchant : la multitude de catégories de produits peut lasser les internautes venus pour explorer tranquillement l’offre. Tandis qu’elle ravira les prospects en quête d’un type de produit bien précis. Ce dernier point, d’ailleurs évite à certains utilisateurs de devoir utiliser la barre de recherche, qui est quelquefois mal configurée et fait perdre plus de temps qu’elle n’en fait gagner.

Cependant le système de filtre est complètement personnalisable et configurable par l’utilisateur qui pourra effectuer des recherches bien plus spécifiques. Je vois un exemple : une recherche de vêtements par couleur ou par matière, ou bien une recherche de produits alimentaires cuisinés selon un ingrédient. Effectivement, ce type de segmentation par composition est rarement, voire jamais, mis en place dans les menus de part sa spécificité.

 

Pour ma part, je privilégie le système de filtre, car il laisse un choix de segmentation à l’utilisateur. Son contrôle sur les produits affiché et une expérience agréable et pratique. En revanche il nécessite des compétences techniques ou l’achat de modules payants.

Optimiser au maximum le temps de chargement de sa page n’est pas une mince affaire et elle se réfléchit dès la construction même du site. Évidemment, les méthodes proposées ici sont adaptables à chaque projet et peuvent être utilisées ou proscrites selon le type de site web et son secteur.

En revanche, si vous n’avez pas la main mise sur l’arborescence du projet sur lequel vous travaillez, vous pouvez toujours optimiser les images de manière intelligente !

Posted in SEM